Le Tournedos




Quand je m'arrête dans un restaurant inconnu,
 je demande toujours à serrer la main du cuisinier
avant le repas.
Car je sais que si celui-ci est maigre et triste,
il n'y a de salut que dans la fuite.
Chers clients nous voudrions être parfaits...
nous ne le sommes pas.
Vos suggestions nous aideront à mieux
vous servir, vos félicitations à nous encourager.

                                                                    Le chef Pierre